Le Vélopolitain ou RER Vélo est un réseau de pistes cyclables aménagé par la région Île-de-France, sur un projet initié en 2019 par le collectif vélo île de France. Nous en voyons aujourd’hui une version plus aboutit depuis ses balbutiements en novembre 2020. À l’origine il s’agissait de suivre le tracé du Réseaux Express Régionale (et oui c’est ce que signifie RER, renversant non ?), qu’en est-il aujourd’hui ? Où pouvez-vous exhiber fermement vos bicyclettes revisitées par Virvolt ?

Pourquoi le Vélopolitain ?

On sait depuis longtemps que le parc automobile surchargée de la capitale a des conséquences désastreuses sur la santé des Parisiens. De plus on sait également que les ¾ des déplacements dans le grand Paris font moins de 5km. Le vélo n’est pas seulement non polluant, il est aussi silencieux, facile à manier, et aussi bon pour la santé comme nous l’avions vu dans un précédent article. L’idée affichée des pouvoirs publics est de faire de Paris progressivement une ville verte, une Velopole.

pollution-4796858_1920

Comment ça une “Vélopole” ?

En premier lieu c’est un réseau de pistes cyclables comme nous le disions en introduction. Douze lignes à l’usage des vélotaffeurs, pour être précis, des pistes sécurisées, assez large pour pouvoir circuler dans les deux sens.

Ensuite, il s’agit de faire de Paris une ville 30, c’est-à-dire de systématiser les zones 20 et 30 afin d’apaiser la grisaille due à la pollution ambiante. Souvenez-vous de la clarté du ciel lors du premier confinement.

L’ambition se caractérise par la création d’un « cyclo-système »,  en facilitant la vie aux piétons notamment en créant une place de stationnement de vélo pour chaque habitant, commerce ou bureau. Il s’agit d’équiper les espaces publics, les gares et les aéroports.

À long terme, il s’agit de bannir les véhicules polluants de Paris. La place ainsi gagnée servira aux futurs espaces végétalisés, aux services et bien entendu aux vélos. À présent, pas de panique pour les conducteurs. Il s’agit d’un objectif à long terme qui demandera une transition douce, un accompagnement financier conséquent.

La revue actuelle des différentes études sur le sujet suggère que le cyclisme électrique peut susciter une activité vigoureuse pendant les montées et les trajets sur tous les terrains. De plus, même avec la vitesse d’assistance la plus élevée on reste sur une activité physique d’intensité au moins modérée y compris en descente. Ces valeurs dépassent le seuil d’intensité minimum supposé requis pour l’amélioration de la condition cardiorespiratoire. On a même déterminé que le vélo à assistance électrique permet de dépenser une énergie supérieure à la marche à pied.

IMG_4564
520082-le-reseau-velopolitain-debarque-a-paris-3

Un vélopolitain complet en 2021 ?

À l’heure actuelle les lignes 1 à 5 sont déjà achevées, d’autres lignes sont pour l’instant encore au stade des pointillés blancs sur la voie publique et les passages piétons.

L’ensemble du réseau devrait être terminé pour septembre 2021 du moins sous la forme d’aménagement provisoire. Les itinéraires de sécurité pour toutes les voies au-delà des zones 30 devraient également être achevés. De plus près de 500 000 places de stationnement de vélo devraient être créées.

Le projet a bien sûr été accéléré avec la pandémie mondiale de Covid-19, les élus sont aujourd’hui très optimistes sur la réalisation de ces objectifs.

Comment soutenir le  projet Vélopole ?

Il existe aujourd’hui de nombreuses associations qui soutiennent le projet, mais cela va dépendre avant tout des décisions politiques qui seront prises dans les années à venir. Pensez à bien regarder le programme écologique de vos élus locaux, n’hésitez pas à participer aux conventions citoyennes déjà en place.

Vous trouverez également de nombreuses réactions violentes à ce projet sur les réseaux, on entend beaucoup d’automobilistes inquiets et furieux devant la suppression des places de stationnement. Nous répétons encore que ce projet, bien que primordiale dans la lutte contre le réchauffement climatique, devra être mené sans condescendance et avec la prise en compte des situations de tous. Chez Virvolt, notre ambition est de faire participer tout le monde aux combats écologique, c’est pour cette raison que nous mettons toute notre énergie à essayer de proposer des produits à la fois durables et abordables.